Commission scolaire de Montréal

Non à l’intimidation

CAPSULE 1 – IMPORTANCE D’AGIR

Saviez-vous que…

  • Tous les signalements de violence et d’intimidation sont pris au sérieux.
  • Toute personne a le droit d’être protégée et a le devoir de protéger les autres.
  • Les gestes d’intimidation se font généralement à l’abri du regard des adultes, il est donc essentiel de dénoncer sans délai une situation pour y mettre fin.
  • Lors de gestes de violence et d’intimidation, l’école et les parents doivent faire équipe pour mettre fin à la situation et trouver des solutions durables.

CAPSULE 2 – ACTIONS POUR RÉGLER LE CONFLIT ET L’INTIMIDATION

Saviez-vous que…

Lors d’un incident, l’école s’occupe de la situation. La solution apportée sera différente si l’incident est un conflit ou un geste de violence ou d’intimidation.

Conflit

Suite à un conflit, les élèves sont en mesure de se calmer et de trouver une solution.

Que fera l’école?

Le personnel de l’école aide les élèves impliqués à résoudre leurs conflits par différents moyens :

  • enseigner les façons de résoudre des conflits
  • superviser l’application des mécanismes de résolution des conflits
  • encadrer la médiation entre les élèves

Intimidation et violence

Le personnel de l’école intervient lorsqu’un geste de violence ou d’intimidation est commis dans les locaux de l’école, mais aussi sur la cour, dans les transports ou même en ligne.

Lorsqu’il s’agit d’un geste d’intimidation, la médiation et les mécanismes de résolution des conflits ne sont pas utilisés comme solution pour régler le problème.

Que fera l’école?

Le personnel intervient sans délai selon les modalités prévues au plan de lutte de l’école.


CAPSULE 3 – Ressources pour prévenir et combattre la violence et l’intimidation

Saviez-vous que…

Comme parents, si vous avez besoin de discuter de la situation que vie votre enfant ou pour vous soutenir dans vos démarches d’accompagnement auprès de votre enfant, des ressources sont disponibles :

  • Communiquer avec votre école. Vous pouvez aussi demander le plan de lutte de pour prévenir et combattre l’intimidation et la violence de l’école
  • Communiquer avec l’accueil psychosocial de votre Centre de santé et de service sociaux (CSSS)
  • communiquer avec l’agent sociocommunautaire du poste de quartier du SPVM

Vous pouvez aussi consulter :


CAPSULE 4 – Manger en famille

Saviez-vous que…

Une corrélation claire a été démontrée entre le fait de souper en famille et la protection contre plusieurs difficultés psychosociales?

En effet, plus les enfants mangent en famille chaque jour, moins ils sont enclins à développer des problèmes internalisés, externalisés et à consommer des drogues.

Se retrouver en famille autour du repas du soir favorise le développement de bons liens entre les parents et les enfants. Les enfants bénéficient ainsi du modèle de leurs parents pour les relations interpersonnelles et la résolution de conflits. C’est aussi un bon moment pour se raconter sa journée, s’intéresser aux autres membres de la famille, recevoir leur appui, leurs questionnements.

Alors… Prenez donc le temps de manger en famille!

Et savourez  le plaisir d’être réunis!

 

 

Source: Pepler, Debra, Craig, Wendy, & Haner, Dilys (2012). Healthy Development Depends on Healthy Relationships, Public Health Agency Canada.