Commission scolaire de Montréal

Des ressources supplémentaires pour les élèves

8 mai, 2019

Le Conseil des commissaires de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a adopté le plan de l’effectif 2019-2020 lors de sa séance extraordinaire ce soir.

En prévision de la prochaine année scolaire, 275 postes sont créés, comparativement à 217 postes l’an dernier. Si cette augmentation reflète principalement l’ajout de ressources destinées aux services aux élèves, elle est également rendue nécessaire par la hausse du nombre de chantiers d’agrandissement et de construction.

Transformation et défis

Tout en poursuivant sa transformation, la Commission scolaire fait face à de nouveaux défis en matière d’embauche. La pénurie de personnel enseignant et non enseignant dans certains corps d’emploi demeure une réalité, et ce, dans une conjoncture de plus en plus compétitive qui impose la mise en place de différentes stratégies visant l’attraction et la rétention du personnel.

La pénurie de personnel enseignant qualifié et l’augmentation d’élèves provenant de l’immigration tout comme l’augmentation du nombre d’élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage font en sorte que les ressources professionnelles doivent être déployées pour répondre aux besoins des élèves et des établissements.

« Le marché du travail connaît une période effervescente. Nous multiplions nos efforts pour maintenir les ressources adéquates. Il est primordial pour nous d’assurer des services de qualité à la réussite éducative des élèves et d’appuyer le personnel des établissements dans leur mission », mentionne Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM.

Le nombre de constructions et d’agrandissements est un autre facteur qui explique l’embauche de personnel supplémentaire afin de mener à bien ce vaste chantier. Les architectes, les ingénieurs et les analystes travaillent à l’amélioration des milieux de vie des élèves et du personnel.

Le plan de l’effectif comprend : le personnel professionnel (74 nouveaux postes), dont des psychologues, des orthophonistes, des ergothérapeutes, des conseillers pédagogiques ; le personnel de soutien (123 postes supplémentaires) dont des préposés aux élèves handicapés et des techniciens en éducation spécialisée ; et le personnel cadre. Il n’inclut pas les directions d’école, les enseignants et les employés des services de garde.

Rappelons qu’avec ses 191 établissements et près de 17 000 employés, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec. Entre autres responsabilités, elle organise les services éducatifs pour 113 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté.