Commission scolaire de Montréal

Deux élèves de la CSDM lauréats du programme Je ne lâche pas, je gagne!

17 septembre, 2018

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) est heureuse d’annoncer que deux de ses élèves ont été sélectionnés comme lauréats du programme de bourses Je ne lâche pas, je gagne! de la Fondation pour l’alphabétisation. Ce programme souligne la persévérance et la détermination d’adultes ayant réussi une démarche d’alphabétisation ou de formation de base. Les deux étudiants ont été récompensés d’une bourse de 1 500 $ lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à la Grande Bibliothèque (BAnQ) le jeudi 6 septembre.

Les lauréats sont :

Ronaldo Dubuisson, élève au centre Gédéon-Ouimet

Robert Jacques, président du Jury des bourses « Je ne lâche pas, je gagne! », Nancy Lee, directrice de la Fondation Desjardins, Ronaldo Dubuisson, lauréat, Salomé Corbo, animatrice de l’événement, Matthieu Le Blanc, vice-président de la Fondation pour l’alphabétisation

Dans sa jeunesse, M. Dubuisson a eu un parcours scolaire difficile. À l’âge de 19 ans, il est retourné derrière un pupitre avec la ferme intention d’obtenir son diplôme d’études secondaires. Maintenant âgé de 25 ans, il termine son secondaire 5 et est fier de ne pas avoir lâché !

Fabienne Cinéus, étudiante au centre Tétreaultville

Robert Jacques, président du Jury des bourses « Je ne lâche pas, je gagne! », Nancy Lee, directrice de la Fondation Desjardins, Fabienne Cinéus, lauréate, Matthieu Le Blanc, vice-président de la Fondation pour l’alphabétisation, Salomé Corbo, animatrice de l’événement.

Jeune mère monoparentale de 25 ans, Mme Cinéus a immigré au Québec avec son enfant de 3 ans, conséquence du tremblement de terre ayant dévasté Haïti en 2010. Classée en secondaire 3, elle a commencé sa formation en 2013 et la terminera cette année. Elle a persévéré dans sa scolarisation en ayant à vivre avec sa propre intégration au Québec et ses obligations familiales.

« De voir des élèves comme Fabienne et Ronaldo, qui sont partis de loin et qui ont dû surmonter des obstacles sans commune mesure pour se donner les moyens de réussir, cela me confirme la nécessité d’offrir à tous des options éducatives qui leur permettront d’améliorer leur sort. C’est le rôle que jouent les centres de formation aux adultes. La réussite de leurs élèves a un impact positif non seulement sur les communautés locales, mais sur le Québec tout entier », a mentionné Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM.

« Je suis fier de souligner la persévérance de Ronaldo, un jeune adulte allumé, aujourd’hui finissant du centre Gédéon Ouimet, ayant vaillamment déjoué un pronostic de décrocheur. L’hommage que nous lui rendons aujourd’hui vise à exprimer qu’avec du courage, tout élève peut compléter sa scolarité grâce au soutien de nos professionnels », a rajouté Stéphanie Bellenger-Heng, commissaire de Ville-Marie.

« Toutes mes félicitations à Fabienne qui n’a mis que quelques années remplies de persévérance, de volonté, de détermination afin de s’offrir le rêve d’une nouvelle vie en graduant du centre Tétreaultville. Je constate aussi que comme société, il nous reste beaucoup à faire en termes d’investissement et d’inclusion scolaire pour lutter contre l’analphabétisme, un frein réel à l’ascension économique du Québec », s’est exprimé Léo Lavoie, commissaire de Mercier.

À propos de la CSDM

Avec plus de 190 établissements et quelque 17 000 employés, la CSDM est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec et un des plus importants employeurs de Montréal. Entre autres responsabilités, elle organise les services éducatifs pour 112 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté