Commission scolaire de Montréal

Villeray–François-Perrault–Parc-Extension : Kenneth George

Keneth-George

Kenneth George
Commissaire, Villeray–Petite-Patrie (MÉMO)

  • Membre du comité exécutif
  • Président du comité de travail sur la qualité des services éducatifs offerts sur le territoire

Courriel : georgek@csdm.qc.ca
Téléphone : 514 596-7790

Détenteur d’une maîtrise en sciences politiques (Université McGill) et d’un doctorat en relations industrielles (Université Laval), il a fait carrière dans la fonction publique québécoise avant de prendre sa retraite. Il enseigne maintenant aux HEC Montréal, à l’Université de Montréal, à l’Université McGill, à l’Université Concordia et à l’Université du Québec en Outaouais.

Monsieur George est commissaire scolaire depuis 1990. Au cours de ses mandats, il a cherché à donner aux intervenants locaux les moyens de bien assumer leurs fonctions. Ainsi, il a commencé à colliger, puis à diffuser l’information pertinente sur les situations et les pratiques dans les écoles : coûts des fournitures scolaires, performance scolaire, statut socio-économique et indice de « défavorisation ». Cette action a permis d’outiller les parents pour qu’ils puissent agir dans l’école. D’abord perçue avec réserve, pour ne pas dire avec méfiance par le personnel des écoles, cette initiative s’est maintenant généralisée. Elle a permis, entre autres, de faire baisser substantiellement le coût des fournitures scolaires dans les écoles du quartier.

Depuis plus de huit ans, il écrit une infolettre à plus de 700 parents, enseignants, dirigeants d’organismes et d’institutions du quartier. Cette lettre informe sur les activités régulières dans les écoles et les organismes communautaires.

La situation difficile de l’école secondaire et le phénomène du décrochage scolaire sont les enjeux qui l’interpellent le plus. Il faut concevoir des voies de formation qui correspondent davantage aux intérêts des Montréalaises et des Montréalais qu’on n’a pas pu, dans les programmes courants, mener à la diplomation.

La fonction de commissaire scolaire lui permet d’intervenir de diverses façons face à ces situations. Elle lui permet de mettre à la disposition des parents des outils nécessaires à une action significative, notamment l’information sur les enjeux stratégiques. Être commissaire, c’est également favoriser les nécessaires complicités entre l’école et les organismes du milieu.

Engagé dans le Mouvement pour une école moderne et ouverte (MEMO) depuis ses débuts, il a contribué à l’action de ce groupe où les valeurs de concertation, de transparence et de solidarité sont centrales. Et il est toujours très fier de l’action de son équipe.