Centre de services scolaire de Montréal

Une bonne planification pour scolariser les élèves montréalais

20 décembre, 2019

Le Conseil des commissaires de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a adopté le Plan triennal de répartition et de destination des immeubles (PTRDI) 2020-2023. Le PTRDI sert à planifier et à répartir équitablement les locaux disponibles dans l’ensemble des immeubles de la Commission scolaire pour scolariser les élèves montréalais.

Consultations

La préparation de ce document s’échelonne sur une année entière, incluant des consultations qui se déroulent pendant six mois. En 2019, la CSDM a innové en développant un outil interactif de planification en ligne pour les consultations. Les parents et les citoyens avaient ainsi accès à l’information de manière conviviale. De plus, les conseils d’établissement pouvaient rétroagir instantanément sur les éléments de planification concernant leur école. À la suite de ces efforts de consultations, plus de 81 % de réponses ont été obtenues des conseils d’établissement. Il s’agit d’une augmentation considérable par rapport à l’année dernière grâce à ce nouvel outil.

« Notre défi sur la gestion des espaces demeure entier, insiste Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM.  Environ 250 locaux (bibliothèques, locaux de spécialistes, bureaux de professionnels, locaux de service de garde, etc.) sont récupérés pour servir de classes ou déplacés dans des classes modulaires, et ce, dans environ 80 établissements. C’est en moyenne plus de trois locaux par école ».

Maternelle 4 ans 

Considérant la volonté d’intégrer des maternelles 4 ans à l’échelle du Québec, le PTRDI dresse le portrait de chacun des 24 quartiers scolaires du territoire de la CSDM. L’objectif du gouvernement étant de planifier le déploiement d’un maximum de classes pour desservir les 8 000 à 10 000 nouveaux élèves de 4 ans qui arriveront dans nos écoles les prochaines années. La population scolaire préscolaire et primaire pourrait ainsi passer de 54 000 à 62 000 élèves.

Développements résidentiels 

Ce Plan de répartition et de destination des immeubles prend en compte également le développement de la métropole afin d’arrimer les besoins en nombre d’écoles en partenariat avec les huit arrondissements et la Ville de Montréal. Par exemple, cette collaboration a été marquante dans les secteurs des Faubourgs et du Triangle Namur, puisque des terrains ont été réservés pour la construction d’écoles; une première qui a été bien accueillie. D’autres secteurs en développement à Montréal sont considérés dans le PTRDI afin d’anticiper les besoins d’écoles.

Rappelons qu’avec ses 191 établissements et près de 17 000 employés, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec.  Entre  autres  responsabilités, elle  organise  les  services éducatifs  pour 114 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté.