Centre de services scolaire de Montréal

Des travaux d’envergure pour l’école Louis-Joseph-Papineau

5 février, 2020

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) procédera à un appel d’offres d’architectes et d’ingénieurs pour planifier des travaux de réfection de l’enveloppe extérieure et l’ajout de fenêtres à l’école secondaire Louis-Joseph-Papineau.

 

Construite en 1970, cette école phare du quartier Saint-Michel nécessite des travaux de rénovation majeurs. La réalisation de ces travaux présente des aspects techniques importants. L’enjeu de la fenestration pour nos élèves et notre personnel est primordial pour la CSDM. Il faudra procéder à plusieurs modifications sur l’ensemble des panneaux préfabriqués extérieurs, tels que le remplacement des ancrages ainsi que la réfection des surfaces de béton.

 

« Il est important de réaliser ces travaux afin de donner un cadre de vie intéressant pour les élèves et le personnel. Cette école construite il y a 50 ans nécessite des mises aux normes et des travaux de rénovation qui ne peuvent tarder. Une étude de faisabilité sera effectuée par des architectes et des ingénieurs afin de déterminer les différentes options de réalisation des travaux », reconnaît Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM.

 

Les interventions prévues

  • Rénovation de la cafétéria – laverie
  • Réfection de la cafétéria – salle à manger
  • Rénovation de l’enveloppe extérieure et de la structure de béton, et insertion de fenêtres
  • Mise aux normes des issues de secours
  • Remplacement des systèmes de détection et d’alarme incendie
  • Rénovation des blocs sanitaires – phase 1
  • Mise aux normes des systèmes mécaniques de la cuisine
  • Remplacement de l’entrée électrique

 

Enjeux techniques

Ce projet fera l’objet d’une réflexion approfondie. Un appel d’offres public pour services professionnels sera lancé afin de conduire les études techniques et l’analyse des opportunités pour la réalisation des travaux de réfection de l’enveloppe. Cette analyse devra proposer notamment les scénarios de réalisation à privilégier, les échéanciers, les coûts, les impacts sur les activités pédagogiques qui se poursuivent dans l’école, ainsi que les besoins et les options de délocalisation.

Rappelons qu’avec ses 191 établissements et plus de 16 000 employés, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec. Entre autres responsabilités, elle organise les services éducatifs pour 114 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté.