Commission scolaire de Montréal

Technicienne ou technicien en travail social

La Commission scolaire de Montréal est le plus important employeur dans le monde de l’éducation au Québec et l’un des plus importants de la région métropolitaine. Son mandat est d’organiser les services éducatifs dans les établissements d’enseignement préscolaire et primaire, secondaire, les écoles spécialisées pour les élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA), les écoles de formation professionnelle et les centres d’éducation des adultes. Une équipe de 17 000 employés dont 8 000 enseignants mettent leurs compétences à profit pour assurer les services éducatifs auprès de 113 000 élèves, jeunes et adultes.

Pour en savoir davantage, consultez les sections La CSDM en chiffres et Structure et comités de notre site Web.

La CSDM recherche des techniciennes et techniciens en vue de pouvoir des affectations temporaires à temps plein et à temps partiel.

Nature du travail

Sous l’autorité du supérieur immédiat, le rôle principal et habituel de la personne salariée de cette classe d’emplois consiste à aider, au moyen de techniques appropriées à l’assistance sociale, les élèves et les parents sur des problèmes tels que: l’absentéisme, les troubles de comportement, les problèmes familiaux afin de soutenir la motivation à la fréquentation scolaire.

Principales attributions

  • Assure un lien entre les divers intervenants de l’école ou du centre et les parents notamment en leur communiquant des informations d’ordre scolaire, en les renseignant sur les ressources disponibles dans le milieu, en agissant comme médiateur auprès des parents et des organismes communautaires et ce, dans le but de faciliter la réussite scolaire de l’élève et de faciliter l’intégration socio-scolaire des élèves.
  • Rencontre, dans le cadre de ses fonctions, les parents à l’école ou à domicile afin de les encourager et de les sensibiliser en vue d’améliorer l’apprentissage de leurs enfants. Assure un suivi de dossier avec les parents.
  • Recueille et collige les renseignements obtenus suite à des enquêtes auprès du personnel de l’école ou du centre, de la Commission scolaire, de l’élève et de la famille. Synthétise l’ensemble des données du problème et propose des solutions.
  • Participe à des études de cas et à la résolution de problème en collaboration d’une équipe multidisciplinaire.
  • Suscite et maintient, par des actions concrètes de motivation, la participation des élèves aux activités étudiantes et sportives de l’école ou du centre. Agit comme un modèle pour encourager les élèves à s’épanouir et à s’accomplir dans un milieu favorable à la réussite.
  • Agit à titre de personne ressource auprès de l’équipe école ou de l’équipe-centre et des parents afin de favoriser une meilleure compréhension du milieu et des problèmes reliés à la pauvreté et une compréhension mutuelle du tissu social et culturel.
  • Collabore, au besoin, avec la Chambre de la Jeunesse, notamment en préparant des rapports présentenciels. Lorsque nécessaire, elle témoigne en Chambre.
  • Conçoit et établit, seule ou en collaboration, un plan d’intervention social et voit à sa mise en application en utilisant principalement les techniques de support et de modification du milieu.
  • Maintient des contacts réguliers avec différents organismes de la Commission et de l’extérieur, principalement afin d’obtenir les renseignements recherchés et les services appropriés ou afin de pouvoir référer aux organismes concernés les cas qui ne relèvent pas de la juridiction de la Commission.
  • Accomplit, sur demande, toute autre tâche connexe à sa fonction.

Rémunération et conditions de travail

Le salaire horaire varie de 23,12$ à 33,61 $ selon la convention collective en vigueur.

La personne doit être disponible à travailler de soir.

Exigences

  • Être titulaire d’un diplôme d’études collégiales (DEC) en techniques de travail social, ou en techniques d’intervention en délinquance
  • Être titulaire d’un diplôme universitaire terminal de premier cycle en travail social, ou en criminologie

Travailler en tant que technicien en travail social à la CSDM, c’est :

  • Bénéficier de salaires et d’avantages enviables.
  • Concilier vie professionnelle et vie personnelle.
  • Intégrer et s’impliquer au sein d’une équipe multidisciplinaire à l’école.
  • Participer activement au développement de la société montréalaise.
  • Accéder facilement aux transports en commun.
  • Bénéficier de rabais corporatifs

Pour postuler

Toute personne qui désire poser sa candidature doit le faire en suivant les étapes présentées dans la section Comment poser sa candidature de notre site Web.

Afin que votre dossier soit traité, il est essentiel de nous faire parvenir tous les documents demandés. Nous communiquons seulement avec les personnes retenues pour une entrevue. Les candidatures reçues sont conservées pendant trois mois.

La CSDM s’est dotée d’un Programme d’accès à l’égalité en emploi et invite les femmes, les membres des minorités visibles, les membres des minorités ethniques, les Autochtones et les personnes handicapées à présenter leur candidature. Les personnes handicapées qui le désirent peuvent recevoir de l’assistance pour le processus de présélection et de sélection.

Le personnel de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) est soumis à la Loi sur la laïcité de l’État.  Cette Loi prévoit, entre autres choses, l’obligation pour l’ensemble du personnel de la CSDM, d’exercer ses fonctions à visage découvert. Pour en connaître plus sur cette Loi : Loi sur la laïcité de l’État.

La CSDM remercie les candidates et candidats de leur intérêt.