Commission scolaire de Montréal

Persévérance et CSDM

La CSDM, un joueur essentiel de la persévérance scolaire

Les défis de l’école à Montréal
La CSDM accomplit sa mission au sein d’un milieu particulier, une ville caractérisée par la taille, la provenance et la situation socioéconomique des familles qui composent sa population. Hétérogène, Montréal est une ville en constant changement.
Ainsi, la CSDM croit que ses établissements, ses services et ses pratiques pédagogiques doivent évoluer au même rythme que la ville et pour cela, elle demande à la communauté de s’engager et de travailler avec elle pour encourager la réussite et la persévérance scolaire de tous.
Avec l’aide de nombreux partenaires, la CSDM met sur pied une foule de projets (académiques, sportifs, artistiques, sociaux, culinaires, etc.) qui visent la réussite et la persévérance scolaires. Ces projets soutiennent les élèves dans leur parcours vers la réussite et accompagnent parfois aussi les parents afin qu’ils puissent développer de meilleures habiletés et aptitudes pour aider son enfant à persévérer et à réussir. Renseignez-vous auprès de votre direction d’établissement pour connaître le ou les projets qui sont réalisés à votre école.

DONNÉES STATISTIQUES SUR LA POPULATION SCOLAIRE DE LA CSDM

L’évolution de la famille, la défavorisation et l’immigration grandissante sont autant de facteurs qui transforment le visage de Montréal et influencent le milieu dans lequel évolue l’école. Intimement liés, ces changements sont associés à des facteurs de risque influent directement sur la réussite des élèves et la persévérance scolaire.
Défavorisation
• En 2007-2008, 42 % des élèves de la formation générale des jeunes résident dans une famille à faible revenu.
• En 2007-2008, 24 % des élèves de la formation générale des jeunes résident dans une famille dont l’indice du milieu socioéconomique est faible.
La défavorisation joue un rôle majeur dans l’acquisition des connaissances en milieu scolaire. Les élèves ne pouvant se nourrir adéquatement réussissent moins bien à l’école.
Les quatre écoles ci-bas haut sont celles dont l’indice de défavorisation est parmi le plus élevé sur l’île de Montréal. Le rang est basé sur l’indice du Comité de gestion de la taxe scolaire de l’île de Montréal :
École Rang CGTSIM Taux décrochage
Pierre-Dupuy 1 65,1 %
Lucien-Pagé 2 57,0 %
Saint-Henri 5 55,4 %
Honoré-Mercier 9 43,1 %

Immigration
Formation générale des jeunes
• En 2008-2009, 25 % des élèves sont nés à l’extérieur du Québec.
• En 2008-2009, 50 % des élèves n’ont pas le français comme langue maternelle.
• Les élèves de la CSDM proviennent de 193 pays différents.
Formation générale des adultes
• 66 % des élèves adultes sont nés à l’extérieur du Québec.
• 29 % des élèves adultes dont la langue maternelle est le français.
Formation professionnelle
• 36 % des élèves sont nés à l’extérieur du Québec.
• 74 % des élèves ont le français comme langue maternelle.
L’immigration ne constitue pas un facteur de risque pour la réussite scolaire. Ce sont les facteurs sociaux, familiaux, personnels et interpersonnels difficiles dans les premières années d’immigration qui sont un facteur de risque face à la réussite scolaire.

Évolution de la famille

Monoparentalité
En 2006 :
• 21 % des jeunes de 5 à 9 ans vivent dans une famille monoparentale.
• À l’âge de 8 ans, 30 % des jeunes avaient déjà connu la monoparentalité.
L’évolution de la famille à travers les années a eu des effets sur la quantité et la qualité du temps qu’accordent les familles en regard aux études. En 2006, 61 % des femmes ont un emploi comparativement à 30 % en 1976.

Mesures et programmes de soutien
Opération solidarité
Le fait de reconnaître l’incidence de l’origine socioéconomique sur l’évolution scolaire des élèves a entraîné la mise sur pied de programmes éducatifs spéciaux en Amérique du Nord dans les années 60. À la CSDM, ce type de programme a débuté en 1970. Cette opération a donné lieu à plusieurs plans d’actions depuis.
L’impact de la défavorisation sociale sur la scolarisation de l’élève et, de façon ultime, sur son avenir socioéconomique n’est plus à démontrer. Un enfant issu d’une famille dont le père a un revenu très faible risque davantage de suivre les traces de son père que d’améliorer sa position dans la répartition des revenus. Les chances d’obtenir un diplôme d’études secondaires sont également liées à la structure de la famille et au degré de scolarité des parents. Lorsqu’un enfant vit avec ses deux parents biologiques et qu’eux-mêmes possèdent au moins un diplôme d’études secondaires, ses propres chances d’obtenir un tel diplôme sont de 94 %. Ce taux baisse à 71 % lorsque ni l’un ni l’autre des parents n’ont ce niveau d’études et à 59 % pour un enfant issu d’une famille monoparentale dont le parent n’a pas de diplôme d’études secondaires.
Devant ces inégalités, la CSDM continue de croire que la promotion de la réussite scolaire et la prolongation de la scolarité demeurent deux grands moyens d’aider les futures générations issues de milieux pauvres à améliorer leur situation sociale et à atteindre un certain pouvoir économique. L’augmentation de la réussite et de sa persévérance scolaire s’inscrit au cœur de l’élaboration de tout projet. Le but de l’intervention en milieu socio économiquement faible est de rééquilibrer les chances de réussite et d’insertion sociale des élèves.

Objectifs de l’Opération Solidarité
Les projets doivent tenir compte de quatre grands objectifs :
• développer les compétences en français, langue d’enseignement
• développer la pratique de méthodes de travail efficaces
• développer les habiletés sociales
• développer la persévérance scolaire.

Ces moyens d’intervention peuvent faciliter l’élaboration des projets :
• une intervention précoce, intensive et soutenue tout au long de la scolarisation
• une adaptation de l’enseignement
• un soutien au personnel scolaire
• une implication du milieu scolaire dans le développement des compétences parentales
• une association avec les organismes locaux
• une action cohérente entre les divers intervenants et liée aux quatre objectifs.
Agir autrement
Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport a élaboré une stratégie d’intervention intitulée Agir autrement. Celle-ci doit permettre à chacune des écoles ciblées d’implanter des mesures adaptées à ses besoins pour favoriser la réussite scolaire des élèves ainsi que l’émergence de pratiques éducatives prometteuses.
Pour la CSDM, cette stratégie vise des milliers élèves répartis dans plus d’une vingtaine d’écoles secondaires qui, à leur tour, bénéficient d’une aide financière de plusieurs millions de dollars.
Plus de détails ici.

École montréalaise
Le Programme de soutien à l’école montréalaise constitue une aide supplémentaire de plusieurs millions de dollars aux écoles primaires accueillant des élèves qui proviennent des milieux les plus défavorisés de Montréal. Son objectif est de soutenir la réussite personnelle et la réussite des apprentissages de l’ensemble des élèves issus de milieux défavorisés, en tenant compte de leurs besoins et de leurs ressources et en contribuant à la mise en place d’une communauté éducative engagée.
À la CSDM, ce sont des milliers d’élèves qui bénéficient de ce programme, dans près d’une centaine d’écoles. Le programme se divise en sept mesures :
• pratiques éducatives au service de l’apprentissage de tous
• développement de la compétence à lire
• approche orientante
• développement professionnel de la direction et de l’équipe-école
• accès aux ressources culturelles
• collaboration avec les familles
• collaboration avec la communauté.

Les services éducatifs complémentaires à la CSDM

Pour mener les élèves vers la réussite, la CSDM offre les services suivants:
• promotion de la participation de l’élève à la vie éducative
• éducation aux droits et aux responsabilités
• animation sur les plans sportif, culturel et social
• animation spirituelle et engagement communautaire
• soutien à l’utilisation des ressources documentaires de la bibliothèque scolaire
• information et orientation scolaires et professionnelles
• psychologie
• psychoéducation
• éducation spécialisée
• orthopédagogie
• orthophonie
• santé et services sociaux.
Cadre institutionnel des services éducatifs complémentaires -pdf-
Informatique et pédagogie

Portail
Le portail éducatif de la CSDM est mis à la disposition de tous les élèves, parents et membres du personnel qui s’y inscrivent : c’est sur ce portail que l’on peut consulter les résultats des élèves aux épreuves ministérielles, les bulletins, les horaires, etc. Il offre également à chacun un espace personnel et comporte une panoplie de communautés aux intérêts variés et auxquelles les utilisateurs peuvent s’inscrire, à certaines conditions.

  • Pour plus de détails sur le portail ou pour vous inscrire.

Réseau réussite Montréal
La CSDM est membre du Réseau réussite Montréal qui compte vingt partenaires provenant de divers milieux . Ce réseau désire contribuer à la persévérance scolaire et à la réussite éducative du plus grand nombre.
Pour obtenir plus d’informations, consultez le site Internet www.reseaureussitemontreal.ca

Quelques projets de la CSDM en persévérance scolaire :
Cyclo Chrome : un parcours scolaire axé sur l’emploi offrant à des élèves une formation sur mesure menant à l’exercice d’un métier semi-spécialisé, doublée d’un stage pratique, qui leur permettra d’assurer l’entretien des vélos libre-service Bixi de Montréal.

Formation à distance assistée  : un outil interactif assorti au besoin du soutien d’un enseignant, afin de parfaire une formation ou d’obtenir un diplôme. Une nouvelle façon d’apprendre permettant aux élèves d’aller plus loin, à leur rythme, selon leurs disponibilités.
Ici, je réussis autrement : une organisation scolaire qui permet à des raccrocheurs de 16 à 22 ans de réussir autrement, grâce à un encadrement, un accompagnement et des valeurs partagées favorisant la persévérance et la réussite.
L’année 2,5  : des élèves qui n’atteignent pas les exigences du 1er cycle sont dirigés vers une « année 2,5 » où la grille horaire permet de reprendre uniquement les matières échouées : respect des rythmes d’apprentissage, variation des stratégies pédagogiques et confiance.

L’école des parents  : une initiative souple, ancrée dans une approche de formation des adultes, qui permet à des parents d’élèves du primaire de faire des apprentissages visant à améliorer leurs conditions de vie et à renforcer leurs compétences en vue du soutien à la réussite de leurs enfants.

Service d’aide à la réussite et volet accompagnement des services d’accueil, de référence, de conseil et d’accompagnement (SARCA) Retour aux études
Objectifs : accueillir, conseiller et accompagner les adultes dans l’élaboration d’un projet personnel visant l’obtention d’un diplôme de niveau secondaire (DES, AEP, DEP), l’intégration au marché du travail ou le développement des compétences personnelles et professionnelles.
Études et recherches
La CSDM valorise et encourage la recherche scientifique dans ses établissements. Des projets de recherche en éducation, en psychologie et en santé ont contribué à apporter de nombreux changements au sein de ses écoles afin de favoriser la réussite scolaire et le mieux-être des élèves. La CSDM n’hésite pas à faire appel à la communauté scientifique en éducation pour étudier et analyser des phénomènes liés au rendement académique de ses élèves.

La CSDM a accueilli plus d’un millier de projets d’expérimentation impliquant les élèves, leurs parents, le personnel enseignant, professionnel et les cadres scolaires. Des projets de recherche sur la cognition, l’intelligence, l’apprentissage, la motivation, l’accompagnement ainsi que toutes les recherches scientifiques ayant amené la mise en œuvre de la réforme du curriculum au primaire et au secondaire, ont prouvé, hors de tout doute, la valeur et l’importance de la recherche pour nos établissements.