Commission scolaire de Montréal

Résolutions adoptées au Conseil des commissaires

25 octobre, 2018

Lors de sa séance ordinaire tenue hier soir, le Conseil des commissaires a adopté plusieurs résolutions dont une sur la nécessité de prévoir des lois sur l’aménagement du territoire qui obligeraient les municipalités à réserver des terrains pour des écoles dans leurs projets de développement résidentiel. Les élus ont aussi, entre autres, voté l’adoption d’une résolution demandant à la Commission scolaire de Montréal (CSDM) ­d’appuyer les producteurs laitiers d’ici.

Prévoir la construction d’écoles dans les développements résidentiels

La CSDM a déploré ces dernières années l’absence de terrain pour l’implantation d’école dans la planification, dans le développement ou la revitalisation de plusieurs secteurs résidentiels. Le Conseil des commissaires a donné à la présidente, Catherine Harel Bourdon, le mandat d’entreprendre des démarches auprès de la ministre des Affaires municipales et du ministre de l’Éducation afin que les lois pertinentes soient modifiées pour obliger les municipalités à prévoir des terrains pour des écoles dans leurs projets de développement résidentiel.

« Un exemple comme celui de la communauté de Peter-McGill, qui a vu disparaitre l’espoir de voir une école aménagée sur le site de l’ancien hôpital pour enfants, illustre bien les problèmes rencontrés en vertu de la situation actuelle. Aucun levier ne peut en ce moment contraindre les promoteurs de respecter leurs engagements pour l’implantation d’écoles au sein ou à proximité de leurs ensembles immobiliers. Un aménagement conséquent du territoire devrait être une priorité pour répondre aux besoins de tous », a souligné Stéphanie Bellenger-Heng, commissaire du quartier Ville-Marie.

Favoriser l’achat de produits laitiers locaux

Dans la continuité de la politique de la CSDM pour une saine alimentation favorisant l’achat local, le Conseil des commissaires a adopté une résolution visant à appuyer les producteurs locaux en s’approvisionnant exclusivement en lait et autres produits laitiers d’origine québécoise et canadienne.

« Dans la foulée du nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique (AEUMC), qui ouvre un certain accès à notre marché aux producteurs états-uniens, il nous apparait important d’apporter un soutien clair aux producteurs d’ici en réitérant notre engagement envers l’approvisionnement local dont la portée s’étend à l’ensemble de nos services alimentaires », a commenté Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM.

Rappelons que la CSDM sert annuellement plus de 1,8 million de repas dans les cafétérias de ses écoles primaires, secondaires et de formation professionnelle, en plus d’approvisionner 159 écoles pour les programmes de collations et de distribution de lait aux élèves.

La présidente a du même coup reçu le mandat de faire parvenir les deux résolutions mentionnées ci-dessus à la Fédération des commissions scolaires du Québec.

À propos de la CSDM

Avec ses 191 établissements et près de 17 000 employés, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec.  Entre  autres  responsabilités, elle  organise  les  services éducatifs  pour 113 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté.