Commission scolaire de Montréal

Nouvelle étape vers le déménagement du centre administratif

23 mai, 2018

Le Conseil des commissaires de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a autorisé la signature d’une lettre d’intention avec le futur propriétaire de l’immeuble où pourrait déménager le centre administratif.

Plusieurs autres actions découleront de cette signature, dont l’annonce du lieu retenu aux 800 employés du centre administratif. Ensuite, il y aura négociations des termes du contrat, l’obtention de l’approbation du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), ainsi que du ministère des Finances, conditionnelles à la signature d’un contrat final, qui sera à nouveau présenté au Conseil des commissaires. Nous pourrons ensuite préparer le déménagement.

Il s’agit d’une étape cruciale d’un long processus pour le comité de négociation qui travaille depuis plus d’un an sur cet important changement. Soulignons que des consultations se tiendront sur l’avenir du terrain et de l’édifice de l’actuel centre administratif.

« Le déménagement du centre administratif est impératif en raison des problèmes de santé des employés. Ce qui est primordial, c’est la santé de notre personnel. Il faut également que le lieu choisi soit facilement accessible, par exemple aux familles immigrantes qui se présentent à l’accueil pour inscrire leurs enfants à l’école », précise Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM.

Rappel des faits

Dès l’automne 2016, une rencontre a eu lieu avec le MEES afin d’évoquer la vétusté et la qualité de l’air du centre administratif. Un sinistre survenu lors du congé des fêtes en janvier 2017, obligeant, entre autres, de condamner deux ailes du centre administratif, a eu pour effet d’accélérer le plan de déménagement. Entretemps, les membres du personnel ayant des problèmes de santé sont délocalisés vers d’autres espaces à la commission scolaire.

La CSDM avait exploré quatre scénarios avec l’aval du MEES et de la Société québécoise des infrastructures : la rénovation majeure du centre administratif et de son annexe ; la délocalisation du centre administratif dans un ou plusieurs lieux lui appartenant ; une nouvelle construction ; et, finalement, la location d’immeuble.

Rappelons qu’avec ses 191 établissements et près de 17 000 employés, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec. Entre autres responsabilités, elle organise les services éducatifs pour 113 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté.