Commission scolaire de Montréal

Le point sur l’inclusion scolaire

26 avril, 2017

La présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), Catherine Harel Bourdon, fait le point sur l’orientation institutionnelle visant à favoriser une éducation inclusive dans les écoles. Cette orientation a d’ailleurs été présentée dès la rentrée scolaire à tous les employés.

« Nous devons nous assurer que les élèves en classes spécialisées ne soient pas pénalisés par leur statut particulier. C’est pourquoi un modèle d’inclusion augmentera la qualification et la diplomation. Néanmoins, la CSDM croit qu’il est important de maintenir une offre de service diversifiée c’est-à-dire la classe régulière, le soutien à l’intégration en classe régulière, la classe spécialisée et l’école spécialisée », mentionne Mme Harel Bourdon.

Comme c’est le cas en ce moment, les élèves intégrés dans une classe régulière bénéficieront de toute l’aide nécessaire des spécialistes.

Globalement, nous avons 2538 classes primaires au secteur régulier et 200 classes spécialisées excluant celles des écoles spécialisées.

Pratique innovante

« Il est faux de prétendre que la réflexion que nous amorçons soit motivée pour une considération budgétaire. Au contraire, les mêmes ressources seront réallouées à l’intérieur du modèle que nous proposons. L’enseignant d’une classe d’élèves ayant des difficultés d’apprentissage demeurera dans la classe régulière pour continuer à offrir son soutien. En plus, nous maintiendrons les services de spécialistes comme des orthophonistes, orthopédagogues, psychologues, etc. », insiste Mme Harel Bourdon.

En éducation, l’inclusion constitue une réponse mieux adaptée à la réussite pour tous. C’est un incontournable. Des écoles commencent à mieux s’organiser autour de cette valeur, alors que d’autres l’appliquent depuis longtemps. À cet effet, l’automne prochain, une journée pédagogique institutionnelle permettra de nous inspirer des meilleures pratiques reconnues.

Rappelons qu’avec ses 191 établissements et près de 16 000 employés, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec. Entre autres responsabilités, elle organise les services éducatifs pour 113 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté.