Commission scolaire de Montréal

Lancement de la première Journée de la diversité

21 mai, 2019

En ce 21 mai, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) souligne la Journée de la diversité. Inscrite pour la première fois au calendrier institutionnel, cette journée a pour objectif de renforcer le sentiment de valorisation des élèves et des employés, de contribuer au cheminement et au développement personnel de chacun d’eux.

Il s’agit d’une initiative de Faten Philippe, directrice d’unité et auparavant directrice du centre Pauline-Julien. La résolution adoptée par le Conseil des commissaires à sa séance du 9 janvier répondait au souhait exprimé par Mme Philippe de créer une journée annuelle de la diversité et de l’étendre à l’ensemble des milieux de la CSDM. Le 21 mai a été choisi, car il s’agit d’une date reconnue par l’UNESCO comme Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement. À cette occasion, les établissements ont été invités à organiser des événements et les employés à porter un ruban orange.

Ce n’est pas un hasard si le lancement de cette journée a lieu au centre Pauline-Julien. Spécialisé en francisation pour les adultes immigrants, le centre accueille annuellement plus de 2 800 élèves qui apprennent à vivre en français tout en découvrant le mode de vie, les codes et les valeurs en pratique dans leur société d’accueil.

L’an dernier, ce centre devenait le tout premier établissement d’éducation des adultes à se joindre au Réseau des Écoles Associées de l’UNESCO. « Lorsque j’ai écrit à l’UNESCO, pour moi, l’essentiel était de démontrer que chacun apporte sa couleur au Québec, chacun apporte sa richesse et le tout en français. Le Québec lui-même est fait de diversité par ses régions comme la Beauce, le Lac-Saint-Jean, la Gaspésie. Dans ce Québec rassembleur, les gens s’enrichissent mutuellement, c’est ce qui rend notre société harmonieuse et diversifiée », souligne Faten Philippe, porte-parole de la Journée de la diversité.

Le rôle de l’école publique

« L’un des objectifs prioritaires de l’école publique est de favoriser la mixité et la diversité dans l’ensemble de ses établissements. La Commission scolaire de Montréal, à titre de plus grande commission scolaire du Québec, est l’un des acteurs les plus représentatifs de notre système d’éducation publique et elle doit aussi être un exemple en matière de diversité », soutient Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM.

« À la CSDM, la diversité fait partie du quotidien. L’initiative de tenir cette journée permet de reconnaître cette diversité pour qu’elle devienne une véritable richesse commune de notre organisation », mentionne Robert Gendron, directeur général de la CSDM.

Rappelons qu’avec ses 191 établissements et près de 17 000 employés, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec.  Entre  autres  responsabilités, elle  organise  les  services éducatifs  pour 114 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté.